Autres sites remarquables

 

Le four du centre du village 

 

Ce four à pain d'une boulangerie de Plumaugat date de la fin du 19ème ou du début du 20ème siècle.

 

Il s'agit d'une voute en briques tenue par une clé de voute à son sommet.

 

Pour la construction de la voute, les briques étaient posées sur du sable. Quand la clé était posée, le sable était enlevé et la voute se stabilisait en se tassant. Le sable enlevé était mis au dessus du four.

 

Le four était enrobé dans plusieurs tonnes de sable et mêmes les pavés du fond où l'on déposait le pain reposaient sur du sable. Tout ce sable maintenait la température et consolidait l'ensemble de l'édifice. En effet très peu, voire aucun ciment réfractaire n'était utilisé pour maintenir les briques. Dès lors, la fumée pouvait sortir par la voute et le sable.

 

Les réparations étaient faites par des spécialistes qui rentraient dans le four encore chaud, couverts de plusieurs épaisseurs de gants, de manteaux et de pantalons pour ne pas se brûler ; un métier particulièrement éprouvant.

Four

Le four  de Plumaugat

Découvrez ici le fonctionnement du four raconté par Bobby.

 

L'allée couverte du bois de la Rabasse

 

L'allée couverte est longue de 13 mètres. En assez mauvais état, il reste encore 5 dalles de recouvrement.

Elle se trouve dans une forêt privée.

Coordonnées : N 48.2791 W 2.2756

 
Le calvaire

Le calvaire de Plumaugat

Le calvaire est situé sur le placître sud de l'église​. En granit, il date du 16ème siècle.

Quelle est la différence entre un calvaire et une croix ?

Le mot calvaire provient du latin calvarium, traduction de l'araméen Golgotha voulant dire lieu du crâne. Ainsi, le calvaire est un monument qui commémore la crucifixion sur le Golgotha. Tout monument qui représente au moins trois personnages présents au Golgotha pourra être appelé calvaire. On ne considère pas comme suffisante la seule représentation du Christ (crucifix).

 

Un calvaire est donc un monument catholique, comprenant une croix et parfois deux autres, soit celles du mauvais Larron et du bon Larron qui ont été crucifiés avec Jésus-Christ.

On appelle croix, non seulement une pierre monolithe et taillée, mais aussi celle qui va porter un Christ, crucifié ou glorieux. Le monument est le plus souvent, pas toujours, de petite taille. Au revers ou contre le fût, on peut y trouver une Vierge à l'Enfant, des personnages ou une piéta.