top of page

La forteresse oubliée
De novembre 2022 à janvier 2023

Fin octobre 2022 - Préambule

 

Bonjour ! Aujourd’hui, on vous raconte une belle histoire et un grand projet : il s’appelle La Forteresse oubliée…

Au printemps dernier, en cherchant dans notre commune des sujets d’étude pour l’association du Patrimoine, nous avons pensé à La Maison de Plumaugat. Vous la connaissez sans doute ? Ces curieuses mottes, ces fossés sur un grand terrain à proximité du site de la Fête des Battages ? 

La Maison : un lieu un peu mystérieux, caché derrière des habitations, peuplé de grenouilles et d’oiseaux, d’eau et d’arbustes, et qui appartient à plusieurs propriétaires. Les jours de fête, un panneau apprend aux visiteurs qu’un château a été construit ici, peu avant l’an 1 000, pour protéger la population et les biens des invasions normandes.

Aucun reste de ce château, pas de vestiges, de murs ni de remparts. Juste des traces : quatre tertres et ces fossés. Un nom reste cependant : les Chevaliers De Plumaugat, qui le possédaient peut-être. On les trouve sur des parchemins, des chartes, parmi les compagnons de Bertrand Du Guesclin, le combatif et célèbre voisin de Broons.

Quand on est une association du patrimoine, qu’on veut retracer l’histoire de Plumaugat, forcément, ce château disparu, ces chevaliers qui ont combattu en Espagne, participé aux Croisades… donnent envie d’en savoir plus.

Et comme l’histoire semble belle, ça donne envie de la raconter…

Quelques membres de l’association ont commencé à se renseigner dans les livres et aux Archives départementales. Peu avant l’été, nous avons invité une archéologue qui, grâce à la gentillesse des propriétaires du site, a pu le visiter. Et s’étonner : c’était, nous dit-elle, une très grande forteresse, qui ne ressemblait pas aux autres châteaux de la région, dont on ne peut pas deviner la forme, ni les matériaux utilisés pour sa construction, ni sa fonction réelle, on ne sait pas qui l’a construit, qui le possédait, qui l’a détruit. Un mystère.

Un très grand château oublié de l’Histoire, une Forteresse oubliée.

Alors, voilà notre projet : dès novembre, nous allons partir sur les traces des chevaliers de Plumaugat, sur celles des bâtisseurs de cette forteresse, sur celles aussi du petit peuple de paysans qui habitaient autour, là où nous vivons maintenant. 

Nous partons pour le Moyen-Âge !

Nous ne serons pas seuls dans l’aventure : il y aura des archéologues, des spécialistes de la biodiversité (vous savez : l’eau, les grenouilles, les arbres et les oiseaux), des artistes et des artisans qui connaissent et pratiquent les gestes de ces siècles du passé, des archivistes, des historiens… 

Il y aura la Mairie de Plumaugat, la Médiathèque, d’autres associations de la commune. Il y aura des mécènes, des fournisseurs de subventions (nombreux, on espère). Il y aura bien sûr les propriétaires mille fois remerciés de La Maison.

Il y aura des enfants, de très nombreux enfants : un patrimoine, on le reçoit d’un ancien et on le transmet à un jeune.

Cette aventure au Moyen-Âge, nous allons la transmettre et la partager avec plus de 200 enfants et jeunes qui vont être nos partenaires de recherches, de découvertes. Ils sont scolarisés à Plumaugat, à Saint-Méen-le-Grand, à Caulnes. Accompagnés de leurs enseignants, ils vont découvrir, pendant cette année scolaire, comment on vivait à Plumaugat il y a des siècles, comment on construisait des châteaux-forts, comment on devenait des chevaliers.

Nous allons tous travailler, chercher, nous amuser. Nous vous raconterons ici chaque mois ce que nous avons fait. En juin prochain, il y aura une grande expo pour vous montrer les réalisations et les découvertes des petits et des grands. 

Si vous avez envie de vous joindre à l’aventure : soyez les bienvenus ! On vous attend avec plaisir dans ce voyage inattendu…

Vue du site de La Maison

Vue du site de La Maison, photo de Vincent Hamon

Fossé de la basse-cour vers la motte nord-ouest de La Maison

Fossé vers les mottes sud-est puis nord-est de La Maison

Motte nord-est de la Maison

Motte nord-est de La Maison

Motte sud-ouest de La Maison

Motte sud-ouest de La Maison

Motte sud-ouest de La Maison

Fossé
Novembre 2022 - Episode 1
 

A Plumaugat, nous avons la chance d’avoir des mottes castrales !

 

Sur le site de La Maison, à la Hatterie, jadis à proximité du Moulin de la Rivière, ces tertres anciens, parfois ceinturés de fossés, témoignent de la vie de notre commune au Moyen-Âge.  Ils sont en effet les lieux sur lesquels étaient établis les premiers édifices de défense et de pouvoir, les ancêtres des « châteaux-forts » au début de l’époque médiévale.  

 

Les chercheurs et scientifiques du Centre Régional d’Archéologie d’Alet ont décrit dans plusieurs ouvrages les très nombreuses mottes de la région, dont celles de Plumaugat. Ils ont également conçu une exposition qui permet de repérer ces fameuses mottes dites « castrales » ou « féodales » dans nos paysages actuels et d’imaginer, à partir d’éléments scientifiques, comment elles apparaissaient à l’époque de leur construction.

 

Dans le cadre du projet « La Forteresse Oubliée », l’Association Plumaugat Patrimoine va louer cette superbe exposition « Châteaux de terre, châteaux de bois » pendant plusieurs mois.

Dès novembre et jusqu’aux vacances de Noël, elle va trouver place dans le hall et à l’étage de la Médiathèque de Saint-Méen-le-GrandPourquoi St Méen ? Tout simplement pour en faciliter l’accès aux nombreux collégiens de 5ème des collèges Camille-Guérin et Notre-Dame qui sont nos partenaires de travail. Avec leurs enseignants et accompagnés d’archéologues, ils vont découvrir les panneaux et maquettes et commencer ainsi leurs recherches et travaux sur le Moyen-Âge à Plumaugat.

Monsieur le Maire de St Méen et Mme Fleury, adjointe à l’Enfance, nous ont proposé ce lieu central et pratique d’accès qui permet aussi la visite gratuite de cette exposition au grand public. Des bénévoles de l’Association Plumaugat Patrimoine, épaulés par des membres de l’association « Mémoires Mévennaises », guideront les visiteurs pendant les heures d’ouverture de la Médiathèque. 

 

Après les vacances de Noël, l’exposition « Châteaux de terre, châteaux de bois » sera installée dans les salles de réunion du site des Hirondelles à Plumaugat, mises à disposition par monsieur le maire de Plumaugat et la municipalité. 

 

Dans ces lieux vastes et bien situés au cœur de notre commune, nos autres excellents partenaires de travail, les enfants de l’école du Sacré-Cœur de Plumaugat et les lycéens de Caulnes avec leurs enseignants, ainsi que tous ceux qui le voudront, pourront à leur tour découvrir gratuitement cet univers passionnant, au moins jusqu’aux vacances de février. Les guides enthousiastes de l’Association Plumaugat Patrimoine seront là pour les accueillir avec le sourire !

 

Un grand merci aux municipalités qui nous aident et permettent l’accès à la culture en zone rurale aux enfants et au grand public. 

Exposition mottes
Venez nombreux visiter cette exposition étonnante, véritable machine à remonter le temps, qui vous fera regarder d’un autre œil les paysages que vous pensez connaître. 
Episode 1
Novembre et décembre 2022 - Episode 2
 

Il s’en est passé des choses depuis notre dernier rendez-vous !

 

La très belle exposition, « Châteaux de terre, châteaux de bois », conçue et réalisée par le Centre Régional d’Archéologie d’Alet et ses collaborateurs, est arrivée à Saint-Méen-le-Grand. 

 

Installée dans le hall du Centre Culturel, elle se déploie aussi à l’étage et même à l’intérieur de la Médiathèque, grâce à la complicité de nos amis bibliothécaires de St Méen. 

 

Chaque jour, de nombreux visiteurs découvrent les mottes castrales, leur histoire, leur présence dans nos paysages du XXIe siècle. Ceux qui le désirent peuvent même bénéficier d’une visite commentée, grâce à la formation de bénévoles qui a été dispensée par Madame la Directrice du CeRAA, Catherine Bizien-Jaglin. Enseignants, membres des associations du patrimoine de Plumaugat et de St Méen, nous avons été nombreux à assister un soir de novembre à cette magistrale démonstration de connaissances et de professionnalisme.

En décembre, les élèves de 5ème du Collège Camille Guérin viendront, classe par classe, découvrir l’exposition. Leurs enseignants ont conçu des livrets pédagogiques, et les collégiens, chercheront, dans les panneaux et sur les maquettes de l’expo, les indices qui leur permettront de répondre à toutes les questions.  

 

Pendant les vacances de Noël, l’exposition sera installée au Centre de Vacances des Hirondelles à Plumaugat. Nous en reparlerons en janvier…

Un rendez-vous sous la pluie

Les élèves de l’école primaire du sacré-Cœur de Plumaugat ont eu droit, à une visite exceptionnelle : Charlemagne en personne !  Cours élémentaires et cours moyens ouvraient de grands yeux lorsque l’empereur et sa suite sont entrés cérémonieusement dans la classe où les enfants étaient rassemblés. Ce bel équipage était venu raconter aux enfants la naissance de l’écriture caroline, base de notre écriture moderne. 

Les enseignants ont été nommés Missi Dominici par le souverain et ont été dépêchés aux confins de l’empire, après avoir subi un questionnaire sur leurs capacités à lire et écrire, à la grande joie de leurs élèves. Des parchemins ont parcouru la classe, tout s’est terminé par des chansons et rendez-vous a été pris pour des initiations à la calligraphie, pour écrire « comme les chevaliers de Plumaugat ».

 

Depuis, ces ateliers de cinq à six enfants, animés par deux membres de l’asso, ont lieu deux fois par semaine à l’école et se poursuivront jusqu’aux vacances de Noël. Chaque enfant aura ainsi trois heures pour découvrir l’art de la belle écriture. Tous ont déjà eu au moins une séance de travail et, sans exception, sont fascinés par l’utilisation de la plume et de l’encre, par le rythme doux et paisible de l’exercice et par la qualité de leurs productions.

 

Enfin, de généreux donateurs, les agences du Crédit Mutuel-Arkéa de Caulnes et de Broons, nous ont annoncé leur participation au financement de notre projet. Nous les en remercions très sincèrement. 

Episode 2

Les lycéens de Caulnes sont, eux, partis à l’assaut de la Forteresse ! Sous une pluie battante, ils sont arrivés à Plumaugat un matin de novembre, avec leurs enseignants, pour découvrir l’emplacement de l’ancien château. 

Accueillis par les propriétaires du site et des membres de l’asso Patrimoine, ils ont parcouru les fossés et les tertres, observé les vieilles pierres, tenté de retrouver les éléments cadastraux qu’ils avaient étudiés en classe.

Avec leur professeur d’histoire, ils ont déjà travaillé sur les itinéraires, retracés par un membre de l’asso, des chevaliers de Plumaugat autour de la Méditerranée, alors qu’ils accompagnaient Du Guesclin en Espagne ou participaient à la 7ème Croisade. Ils nous donneront en juin un compte-rendu passionnant de leurs recherches. Celles-ci se poursuivront au printemps avec de la phyto-archéologie : on y reviendra !

Janvier 2023 - Episode 3
 

Une expo de plus à Plumaugat !

Une vague de froid a accueilli l’arrivée de l’exposition « Châteaux de Terre, châteaux de bois » à Plumaugat en ce début d’année. Mais, grâce à la générosité de la Mairie, c’est confortablement installée dans la grande salle du Centre de Vacances des Hirondelles, qu’elle reçoit ses visiteurs le mardi de 16 h à 19 h, le mercredi de 14 h 30 à 17 h, et le samedi, de 10 h à 12 h et de 14 h 30 à 17 h.

Pour des groupes, des classes ou même des individuels, il est tout à fait possible de prendre un rendez-vous : s’adresser dans ce cas à la Mairie (02 96 83 12 31) ou déposer un message sur la boite mail de l’association (patrimoineplumaugat@gmail.com). L’accès est offert par l’association Patrimoine dans le cadre du Projet Forteresse Oubliée et l’entrée est libre et ouverte à tous.  

 

Des guides très amateurs, très bénévoles mais enthousiastes et ayant reçu une petite formation, peuvent guider les visiteurs dans les trois espaces aménagés. L’expo débute par ce que sont devenues les mottes castrales aujourd’hui, puis nous découvrons la vie de ces mottes au Moyen-Âge, et enfin, nous repérons les mottes de Bretagne et, tout particulièrement, celles de Plumaugat.

Un coin lecture propose une documentation à consulter sur place. Des jeux et des livres adaptés à chaque âge attendent les enfants. 

 

L’arrivée de l’exposition à Plumaugat a été joyeusement célébrée le 15 janvier en présence de Monsieur Pascal Barbé, premier adjoint au Maire, et d’une nombreuse assistance.

L'Hebdomadaire d'Armor du 28 janvier, lui consacre un bel article.

Episode 3
La calligraphie à l’école

Fin décembre, les élèves de l’école primaire du Sacré-Cœur à Plumaugat ont pu offrir à leur famille de très jolis rouleaux de (presque) parchemin. Les enfants ont pris très à cœur les séances d’initiation à la calligraphie caroline. Les encadrants de ces séances ont tous été impressionnés par leur application et par la qualité des productions.

Il a fallu aux enfants, en trois session d’une heure, d’abord découvrir l’usage d’instruments inconnus : un porte-plume, un encrier, un buvard. C’est d’ailleurs ce dernier qui a le plus « épaté » nos jeunes amis : un papier qui enlève les taches, c’est vraiment remarquable ! Eviter les fameux « pâtés » d’encre, que les plus anciens d’entre nous ont bien connus dans leur enfance, n’a pas toujours été simple.

Il a fallu ensuite apprendre le « ductus », cette façon très rigoureuse de dessiner une lettre dans un ordre précis de gestes. Très vite, les enfants ont donné des noms poétiques à chaque figure utilisée : le « dos d’oiseau », le « youpi », le plus côté étant le mystérieux « zigouigoui ».

Richard Lempereur, calligraphe à Bécherel, nous avait accordé l’autorisation d’utiliser ses modèles, d’une grande élégance. Il fallait voir ces jeunes enfants, silencieux et concentrés, s’appliquer à reproduire ces lettres et leurs courbes.

Ensuite, les mots sont venus, pas toujours ceux que l’on attendait : il a fallu par exemple que les encadrants découvrent très vite l’orthographe des noms des joueurs de l’équipe de foot de Rennes, avec majuscules, s’il vous plait !

 

Enfin, la dernière séance était consacrée à écrire soigneusement un message de Noël, choisir un emballage pour le rouleau d’écriture, tandis que les professeurs se chargeaient ensuite de faire décorer les pages réalisées.

Au-delà de l’apprentissage d’une écriture, tous les enfants ont bien compris l’utilité qu’avait eue, à l’époque carolingienne, l’unification de l’écriture dans les courriers officiels. Grâce aux talents de comédiens de Patrick et Dominique, l’importance d’avoir le même code, la même écriture, que l’on envoie ou que l’on reçoive le message, est devenue évidente.  Et ce qui était vrai à l’époque de Charlemagne reste aussi, sinon plus important, aujourd’hui. Pour bien communiquer, il faut se comprendre et cela demande de l’attention et des efforts de part et d’autre. Une petite leçon de vie en quelque sorte… 

On attend des visiteurs !

Tout en assurant les permanences de l’expo, les membres de l’association Patrimoine exercent ces jours-ci leurs talents d’organisateurs pour préparer la visite des classes de 5éme du Collège Notre-Dame de St Méen, le 6 février prochain.

Accompagnés de leurs enseignants et de Madame Bizien-Jaglin, directrice du Centre Régional d’Archéologie, une petite soixantaine d’enfants découvriront l’expo, les mottes et sites médiévaux de notre commune, examineront les maisons anciennes du Bourg….

Ils auront la compagnie de nombreux adhérents de notre association et pourront mener à bien leurs recherches grâce à l’accueil généreux de la Municipalité et celui d’habitants de Plumaugat qui leur donnent la possibilité d’examiner de près façades, mottes et sites historiques. Nous reviendrons bien sûr le mois prochain sur cette visite. 

 

A votre bon cœur !

Nous cherchons toujours des coups de main financiers pour mener à bien les prochaines étapes de la Forteresse Oubliée, en particulier celles qui concernent les enfants.

Vous pouvez participer directement via la cagnotte en ligne Leetchi :

https://www.leetchi.com/c/association-patrimoine-plumaugat.

 

Ou bien encore, si vous êtes une entreprise, en devenant un de nos mécènes.

Merci beaucoup à tous pour votre générosité.

bottom of page